Accueil Espace presse Communiqués INFO PRESSE - Réaction de la FBF au rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSMP)  
 
 
 

Infos  

 
06 juillet 2021

INFO PRESSE - Réaction de la FBF au rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (OSMP)

La Banque de France a souligné, dans le rapport de l'OSMP, le haut niveau de sécurité dans les paiements en 2020. En effet, dans un contexte de crise sanitaire, la profession bancaire s'est fortement mobilisée pour répondre aux besoins des clients tout en leur assurant un niveau de sécurité maximal.

 

Le développement important des transactions sans contact ces dernières années et l'augmentation, en mai 2020, du plafond du paiement sans contact, dans les conditions et avec les contraintes de cette période de confinement, se sont faits avec des exigences de sécurité très fortes. Le rapport de l'OSMP (dont fait partie la profession bancaire) montre leur efficacité, le taux de fraude du sans contact atteignant son plus bas niveau historique : 0,013 %. Plus globalement, le rapport de l'OSMP montre que le taux de fraude sur les transactions par carte est stable à 0,068%.

Depuis le 15 mai 2021, l'authentification forte est demandée par les banques françaises pour les achats en ligne. Elle a pour objectif de renforcer la sécurité des paiements pour les consommateurs, et est, comme le montre le rapport de l'OSMP, désormais largement déployée et adoptée. Par ailleurs, les banques françaises remboursent près de 85% des demandes adressées par les clients en cas d'opérations de paiement par carte contestées.


Concernant le chèque, dont l'usage diminue nettement, le rapport montre une hausse de la fraude en proportion. Pour renforcer sa sécurité, l'OSMP a adopté un plan d'actions de cinq objectifs déclinés en recommandations. Il encourage notamment la coopération des différents acteurs pour lutter contre ce type de fraude ; la mise en place d'outils de détection et de prévention des remises frauduleuses, de connaissance de la clientèle ; la diffusion de supports de communication pour les utilisateurs sur les risques de fraude au chèque.


Enfin, concernant le virement, les chiffres de l'OSMP montrent que ce moyen de paiement reste parmi les moins fraudés : 0,0008 %, ce qui représente un euro de fraude pour 125 000 euros de paiement. Cependant, le contexte de crise sanitaire a engendré une recrudescence de ce type de fraude, en usant par exemple des circonstances exceptionnelles pour justifier d'un changement de coordonnées bancaires ou usurper l'identité d'entreprises. L'OSMP a émis des recommandations concernant la sécurisation des virements, et travaillera à une action de sensibilisation sur le sujet.

En cas de fraude, le premier réflexe doit être de faire opposition, via la banque en ligne, l'application mobile, en appelant le numéro de téléphone inscrit sur la carte bancaire ou directement la banque. Il convient ensuite de prendre contact avec son conseiller, qui déterminera les circonstances et orientera sur les formalités à suivre. Le client est un acteur de sa propre sécurité et sa vigilance est essentielle.


Ces chiffres de l'OSMP prouvent la mobilisation des banques pour proposer à leurs clients des moyens de paiements variés et sécurisés. La profession bancaire s'engage à faire connaître les bonnes méthodes de prévention de la fraude, que ce soit en direction de chaque client avec des messages d'information réguliers, ou en direction du grand public avec les guides " les clés de la banque ".

 
 
 
 
Retour haut de page