Accueil Espace presse Interventions de la FBF Frédéric Oudéa : "Les Français doivent financer les entreprises"  
 
 
 

Infos  

 
01 juin 2012

Frédéric Oudéa : "Les Français doivent financer les entreprises"

Le Président de la Fédération Bancaire Française répond aux questions du Monde daté du 2 juin 2012.

 

Les banques françaises ont-elles mis à l'étude un scénario de sortie de la Grèce de l'euro ?

Il n'existe pas de travaux collectifs. Il appartient à chaque établissement de gérer ses risques en fonction des scénarios possibles. La sortie de la Grèce de l'euro en est un.

Que pensez-vous de l’idée de la Commission européenne d’aller vers une union bancaire ?

On peut souhaiter une harmonisation à terme des règles et une intégration plus poussée de la supervision bancaire en Europe. Mais pour engager un processus d'union bancaire, qui suppose des mécanismes de solidarité européens, il faut accélerer au préalable l'intégration politique. Et une union bancaire n'apporte pas de réponse à la question de la crise de confiance dans les dettes souveraines.

Le gouvernement va doubler le plafond du Livret A. Est-ce une bonne politique d’orientation de l’épargne ?

Cela ne me parait pas une bonne mesure. Elle risque de détourner une part importante de l'épargne du financement des entreprises. La priorité est d'améliorer la capacité d'autofinancement des entreprises dont les taux de marge sont historiquement faibles. Il faut encourager les Français à financer les entreprises par les actions ou les dépôts bancaires alimentant le crédit bancaire. Pour assurer une croissance durable, la France a besoin d'une stratégie cohérente pour renforcer la compétitivité des entreprises.


Propos recueillis par Anne Michel

 
 
 
 
Retour haut de page