Accueil Espace presse Interventions de la FBF La FBF participait ce matin à l’évènement "Les Histoires de Demain" organisé par TNP Consultants et le Cercle de la Régulation et de la Supervision Financière sur le thème : Comment la finance peut-elle relancer une économie durable ?  
 
 
 

Infos  

 
06 juillet 2021

La FBF participait ce matin à l’évènement "Les Histoires de Demain" organisé par TNP Consultants et le Cercle de la Régulation et de la Supervision Financière sur le thème : Comment la finance peut-elle relancer une économie durable ?

Maya Atig, Directrice générale de la FBF est intervenue lors de la deuxième table ronde aux côtés de Franck Roncey, Directeur des Risques de BNP Paribas et Frédéric Visnovsky, Médiateur national du crédit à la Banque de France et Secrétaire général adjoint de l'ACPR.

 

Les échanges animés par Emmanuel Lechypre ont notamment porté sur la manière dont la réglementation peut accompagner la transition énergétique. La Directrice générale de la FBF a rappelé que la principale norme pour la transition énergétique est la règlementation environnementale et que la réglementation financière doit être calibrée de sorte de ne pas contraindre le secteur bancaire à exclure ou refuser des financements à certains types d'entreprises ou d'activités mais de permettre d'accompagner la transition de ces entreprises qui ont besoin de crédits à la fois pour continuer d'exercer leur activité mais également pour accomplir cette transition. L'enjeu pour l'Europe aujourd'hui est de poser ses règles en matière de règlementation pour ne pas se voir imposer des normes qui seraient décidées au niveau international.


La transition vers une économie durable nécessite une mobilisation collective, des pouvoirs publics, collectivités, particuliers, entreprises et des établissements bancaires. La connaissance des enjeux climatiques, la proximité avec les clients, l'accompagnement de leurs projets dans le sens de la transition énergétique, sont trois points d'appui des banques françaises. Les interventions des tables rondes ont mis en avant la puissance de l'implication des collaborateurs des banques et de l'investissement en cours des techniques d'évaluation des risques environnementaux comme accélérateurs de la démarche.

 
 
 
 
Retour haut de page