Accueil Espace presse Communiqués La faiblesse de la demande freine le crédit  
 
 
 

Communiqué de presse  

 


La faiblesse de la demande freine le crédit

Les banques accompagnent leurs clients particuliers et entreprises malgré une situation économique difficile. D'après les dernières statistiques publiées par la Banque de France, l'encours total des crédits octroyés par les banques françaises au secteur non-financier a progressé de 2,3 % sur un an à fin août 2009, pour s'établir à 1 727,5 milliards d'euros. Les financements toutes origines confondues marquent une augmentation de 5,4 %, vient d'indiquer le gouverneur de la banque de France.

Crédits aux particuliers : croissance stabilisée et significative du crédit immobilier

Selon la Banque de France, l'encours des crédits aux ménages a progressé sur un an de 3,8 % (960,9 milliards d'euros). Alors que la distribution du crédit à la consommation, fortement influencé par la conjoncture, est ralentie (+ 0,9 % sur un an), les prêts immobiliers continuent de progresser (+4,3 % en un an) notamment grâce à la forte baisse des taux pratiqués par les banques.

Crédits aux entreprises : Forte baisse de la demande

L'encours global des crédits accordés aux entreprises atteint 766,6 milliards d'euros à fin août 2009, avec un taux de croissance annuel de + 0,4 %. Les conditions de crédits sont attractives. Les taux d'intérêt pratiqués par les banques françaises sont inférieurs à ceux de l'ensemble de la zone euro (2,94 % en moyenne à fin juillet 2009 contre 3,57 %)

Le ralentissement de la croissance de l'encours est lié à la baisse de la demande des entreprises, qui est confirmée par plusieurs études récentes. Ainsi, la dernière enquête semestrielle d'OSEO sur la conjoncture des PME démontre que le recul de la demande est le principal obstacle à l'investissement (71 % des citations des chefs d'entreprises interrogés).

Une position favorable de la France en Europe

L'enquête de la BCE publiée le 22 septembre constate qu'en France plus de 80 % des entreprises ont obtenu le crédit qu'elles souhaitaient, soit le pourcentage le plus élevé d'Europe.

Par ailleurs cette enquête révèle que les entreprises françaises ont moins besoin de financements bancaires que dans les autres pays européens : seulement 12,9% des entreprises en France ont eu besoin d'augmenter leurs financements ces six derniers mois, contre 22,5 % en Allemagne ou 22,7 % en Espagne.

Selon les dirigeants de PME interrogés par la BCE, le coût du crédit ne constitue pas un frein à l'investissement en France (5,8 % des citations contre 36,9 % en Italie ou 24,5 % en Espagne).

Rappelons enfin que le recours au crédit bancaire n'est pas le seul moyen de financement des entreprises. Celles-ci font de nouveau massivement appel au marché ces derniers mois.

CONTACT

Benoît Danton
email : bdanton@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 70

 
Retour haut de page